Visite guidée 18e siècle – musée des Beaux-Arts d’Orléans

Visite guidée le XVIIIe siècle au musée des Beaux arts d’Orléans par guide-conférencier diplômé. Inclus la collection de pastels : Chardin, Quentin de la Tour, Perronneau.

Photo sculpture à l'entrée du musée des beaux arts pour illustré une visite guidée privée à Orléans dans le Val de Loire, France.

François Boucher est avec Antoine Watteau et Honoré Fragonard une référence du Rococo. Il a peint beaucoup de scènes champêtres avec moulin, celle d’Orléans est l’une des plus célèbre.  (Photo version L.A. Getty)

essentiel de la visite Le 18e Au musée des beaux-arts d’Orléans

49 € pour 1 à 2 personnes + 6 € par personne supplémentaire

  • Visite guidée en français de +/- 1h30 min
  • Réellement privée = visite pour vous seuls
  • Guide-conférencier diplômé du 3e cycle
  • Flexibilité horaire 6/7 si disponible (musée fermé le lundi)
  • Réservation & paiement en ligne
  • Billets musée (6 € par adulte) à acheter sur place avant la visite

Formule pour 6 personnes maximum, au delà voir page groupes

PLUS D’INFO / RESERVER

Nous proposons également une visite peinture française 18e au Louvre.

Thématiques de visite

Lumières

Portrait

Querelle du coloris

Rococo

Néo-classique

Exceptionnelle collection de pastels 18e – la deuxième de France après celle du Louvre qui elle n’est que rarement exposée !

Les Peintres de la visite

Le début du siècle avec Noël Coypel, François de la Fosse, Hyacinthe Rigaud, Nicolas de Largillierre, Jean-Baptiste Santerre.
Les pastels avec un célèbre portrait par Simon Chardin et des nombreux portraits au pastel par Maurice Quentin de la tour et Jean-Baptiste Perronneau.
Le règne de Louis XV avec François Boucher, Jean-Honoré Fragonard, Jean-Marc Nattier, Charles-Joseph Natoire, Louis-michel van Loo, Carle van Loo.
Le règne de Louis XVI avec Joseph-Marie Vien, Jean- Antoine Houdon, Hubert Robert, Joseph Vernet, Élisabeth Vigée Le Brun.
La Révolution et l’Empire avec Pierre Narcisse Guérin, Alexandre Rosli, Jean Germain Drouais, Léon Cognier, Anne-Louis Girodet-Trioson et Antoine-Jean Gros.

Votre guide-conférencier à Orléans

Guide-conférencier diplômé d'État agréé Ministère de la Culture.
Agrément VAH Région Centre-Val de Loire.
Licence Développement & protection du patrimoine culturel, mention bien Conservatoire des Arts & Métiers.
3e cycle (D.E.A.) Université Paris Dauphine-PSL.

Les galeries 18e du musée d’Orléans

Le musée des Beaux-Arts d’Orléans qui continue sa rénovation a rouvert en mai 2018 son premier étage dédié à un 18e siècle élargi allant de la fin du règne de Louis XIV à la chute du Premier Empire. Ces vastes galeries présentent désormais 310 œuvres dans 12 salles. Si la peinture à l’huile y est à l’honneur, le parcours permet aussi de découvrir nombre de sculptures et d’objets d’art ainsi bien sûr que le fameux cabinet de pastels du musée des Beaux-Arts d’Orléans.

Organisation de la visite guidée

Notre visite guidée «Le 18e siècle au musée des Beaux-Arts d’Orléans» s’appuie sur l’aspect chronologique du nouveau parcours établi en 2018 pour appréhender le contexte historique du siècle et bien sûr son expression artistique.

On la visite est structurée en trois parties principales.

  • La fin du règne de Louis XIV
  • La Régence, le règne de Louis XV
  • Le règne de Louis XVI, la Révolution française

Affiche officielle de la réouverture des collections du 18e © Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Aperçu du contenu de la visite

La fin du règne de Louis XIV

La visite guidée commence avec Noël Coypel peintre qui initia sa formation à Orléans et fut plus tard le second directeur de l’académie de France à Rome. Les deux copies en réduction de compositions de Raphaël pour la loggia de Psyché de la villa Faresina à Rome lui sont attribuées.

Nous les commenterons en opposition avec un christ en croix de Charles de La Fosse pour illustrer le débat entre le dessin et la couleur qui partageait l’académie royale de peinture et sculpture entre poussinistes et rubénistes au tournant du siècle.

Photo Fresques Cupidon et Psyché par Raphael dans la Villa Farnesina à Rome pour illustrer une visite guidée du musée des Beaux-Arts d'Orléans

 Cupidon et Psyché par Raphael, Villa Farnesina, Rome. Credit The Yorck Project – GNU Free Documentation License.

Un portrait de la Grande Mademoiselle attribué à Jacob van Loo permet de présenter cette artiste néerlandais (Provinces-Unies) exilé en France et fondateur d’une dynastie de peintre célèbre du 18e siècle.
Le musée d’Orléans présente également des œuvres de Hyacinthe Rigaud et de son atelier, avec en particulier une réplique du grand portrait d’apparat offert par Louis XIV à son petit fils lors de son accession au trône d’Espagne sous le nom de Philippe V.

Par contraste avec ce portrait d’apparat – et pour évoquer l’évolution du genre au 18e siècle – nous présenterons “les curieuses” un portrait de caractère par Jean-Baptiste Santerre, peintre important qui fit scandale suite à un peinture d’Adam et Ève, où, Adam avait les traits du duc d’Orléans. Il est considéré comme un précurseur des peintures lestes de François Boucher.

 Hyacinthe Rigaud réplique de son atelier du célèbre grand portrait d’apparat de Louis XIV. Ici version du musée Getty.

La Régence, le règne de Louis XV

L’un des rares portraits (présumé) du Régent longtemps attribué à Carle van Loo, ainsi qu’un non moins imposant portrait de la duchesse du Maine permettront d’évoquer les débuts compliqués de la Régence après le décès de Louis XIV. Un très beau tableau anonyme «Le goûter de chasse» permet d’évoquer l’ambiance particulière de la période.

Le règne de Louis XV quant à lui est particulièrement bien représenté au musée des Beaux-Arts d’Orléans grâce à son cabinet de pastel, le deuxième en France après celui du Louvre, qui présente un grand nombre de ces oeuvres fragiles par Maurice Quentin de La Tour, Jean-Baptiste Perronneau ou encore Jean-Siméon Chardin.

Parmi ces oeuvres, un pastel de Perronneau représentant Thomas Aignan Desfriches l’un des principaux fondateur du musée des Beaux-Arts d’Orléans. A l’occasion de l’acquisition de ce pastel avait été organisé une exposition de juin à octobre 2017 pour célébrer l’amitié entre Aignan-Thomas Desfriches et Jean-Baptiste Perronneau qui fut pour une bonne part à l’origine de l’exceptionnelle collection de pastels du musée.

L’accrochage est également généreux en oeuvre à l’huile avec François Boucher, Jean-Honoré Fragonard, Jean-Marc Nattier, Charles-Joseph Natoire, Louis-michel van Loo.

Une esquisse en grisaille par Carle van Loo ou encore des cartons de François Boucher pour la manufacture de Bauvais clôturent cette séquence.

Visites guidées Orléans. Affiche officielle de l’exposition Jean Baptiste Perronneau © Musée des Beaux-Arts d’Orléans

Le règne de Louis XVI, la Révolution française

La somptueuse salle Louis XVI présente notamment des œuvres de Joseph-Marie Vien, Jean- Antoine Houdon, Hubert Robert, Joseph VernetÉlisabeth Vigée Le Brun, etc.

Cette très dense visite se termine par deux dernières salles dédiées à la peinture néo-classique de la Révolution et du Premier Empire, avec des œuvres de peintres comme Pierre Narcisse Guérin, Alexandre Rosli, Léon Cognier et Antoine-Jean Gros, etc.

Enfin, cette dernière partie du parcours est enrichie par un important dépôt du musée des Beaux-Arts de Chartres actuellement en travaux, avec en particulier : «Philoctète sur l’île de Lemnos». C’est le dernier tableau de Jean Germain Drouais, prix de Rome à 20 ans, mort précocement à 24 ans, sa disparition fut considéré par ses contemporains comme une catastrophe pour la peinture, il était l’élève préféré de Jacques-Louis David qui n’hésitait pas à le comparer à Raphaël.

Un 18e siècle italien et… local

Enfin si cette visite guidée est très française par son contenu, une salle dédiée au 18e italien nous permet de voyager virtuellement au-delà de nos frontières. L’occasion d’aborder la récente et exceptionnelle acquisition par le musée des Beaux-Arts d’Orléans de deux Batoni en complément de celui qu’il possédait déjà.

À l’opposé, cette visite guidée a aussi un caractère très local. Nous aborderons en effet les démêlés du célèbre verrier orléanais d’origine italienne Bernard Perrot avec la “Manufacture royale de glaces de miroirs : la future Compagnie de Saint-Gobain. Comment la Cathédrale Sainte-Croix d’Orléans conserve des traces de cet épisode.

Tout aussi local, le projet avorté de statue de Jeanne d’Arc par Pigalle pour Orléans, ou encore, comment la construction du pont Royal d’Orléans fut marquée par la Marquise de Pompadour.

Plus d'info sur le Musée DEs Beaux-Arts d'Orléans

Le musée des Beaux-Arts d'Orléans est installé depuis 1984 dans de nouveaux locaux. Ses importantes collections (plus de 65 000 oeuvres avec les réserves) étaient auparavant à l'étroit dans un édifice Renaissance : l'hôtel des Créneaux.

Les collections sont présentées chronologiquement sur 5 niveaux.

  • Le 2e étage avec quelques oeuvres du Moyen Âge et les collections des 16e et 17e siècles.
  • Le 1er étage dédié aux 17e et 18e siècles.
  • Les deux entresols au 19e siècle.
  • Le sous-sol au 20e siècle et à un vaste espace réservé aux expositions temporaires.

Le musée dispose aussi d'un auditorium utilisé pour des manifestations culturelles.

à savoir avant de réserver

Point de rendez-vous

Devant les guichets du musée des Beaux-Arts d'Orléans.

Accès : Tram B station Cathédrale.

Plan du quartier

Points d'attention

  • Visite privée signifie que votre groupe est privé, et non pas que le musée est privatisé.
  • Durée et contenu de la visite ne sont qu'indicatifs, ils peuvent être sujets à ajustements.
  • Le prix n'inclut aucun service complémentaire : pas de transport, nourriture, boissons, etc.
  • Le prix de la visite guidée n'inclut pas les billets d'entrée au musée des Beaux-Arts (*). il vous appartient de vous les procurer au guichet avant l'heure prévue pour le début de la visite. 

Réserver la visite guidée le 18e au musée d’orléans

Groupe de moins de 7 personnes la réservation se fait avec quatre étapes simples en ligne (au-delà merci de nous contacter par email ) :

(1) Choisissez date &
heure de visite

(2) Recevez notre
accord² (mail)

(3) Payez en
ligne

(4) Recevez notre
confirmation (mail)

Nota bene  (2) : cette étape est pour confirmer notre disponibilité avant d'accepter le paiement. Réponse rapide (24h max.). 

Self-portrait of Adelaïde Labille-Guiard to illustrate the Louvre 18th Century French Painting Tour

.Le musée d’Orléans a fait l’acquisition,  il y a peu (2021) via mécénat participatif, du portrait de Marie-Jean Hérault de Séchelles par la grande rivale d’Élisabeth Louise Vigée Le Brun: Adelaïde Labille-Guiard. Illustration, auto-portrait d’Adelaïde Labille-Guiard. Crédit: The Metropolitan Museum of Art, New York, Gift of Julia A. Berwind, 1953.

Tarif musée des Beaux-Arts d'Orléans (*)

Gratuit le 1er dimanche du mois. Gratuit pour les moins de 18 ans et les étudiants de l'Académie Orléans-Tours.

Plein tarif : 6 € - Tarif réduit : 3 €. Billet groupé valable une journée et donnant droit à l’entrée du Musée des Beaux-Arts, de l’Hôtel Cabu (musée d’Histoire et d’Archéologie de l’Orléanais), de la Maison de Jeanne d’Arc et du Centre Charles Péguy.

Les billets d'entrée au musée des Beaux-Arts ne sont pas inclus dans le prix des visites guidées. Il vous appartient de vous les procurer au guichet avant l'heure prévue pour le début de la visite.
Conditions tarifaires données sans garantie, à titre indicatif (mise à jour février 2022).