[EN]    [ES]

Visite guidée de la cathédrale d’Orléans

Suivre une visite de la cathédrale d’Orléans, c’est découvrir un édifice gothique exceptionnel tant par son histoire, sa taille, que sa durée de construction. La cathédrale Sainte-Croix fut en outre dans ses versions antérieures, romane et carolingienne, témoin d’événements majeurs de l’histoire de France. Cette visite guidée privée de la cathédrale d’Orléans est effectuée par un guide conférencier diplômé du 3e cycle.

Photo de la façade de la cathédrale Sainte-Croix pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans dans le Val de Loire, France.

Visite de la cathédrale d’Orléans, le massif occidental est une oeuvre du 18e siècle seule la flèche lui est postérieure, elle fut reconstruite au 19e  © Broaden horizons

Visite guidée privée de la cathédrale d’Orléans : les points essentiels

  1. Visite guidée en français d’une heure 30 min environ 
  2. Guide-conférencier diplômé du 3e cycle
  3. Flexibilité horaire tout au long de la journée
  4. Dès 49 € pour 1 à 2 personnes, 55 € pour 3 etc.
  5. Mini groupe limité à 6 personnes
  6. Visite réellement privée (créneau horaire pour vous seuls)

Aussi possible pour groupe plus important

Thématiques de visite

Evolution du style gothique

Plan & disposition d’une cathédrale

Histoire de la cathédrale depuis sa fondation

Arts peintures & sculptures

Jeanne d’Arc & Orléans

A noter que nous proposons une autre visite guidée de la cathédrale, où le temps de visite est partagé entre la cathédrale et ses environs : l’ancien quartier canonial.

Pourquoi une visite de la cathédrale d’Orléans ?

1. Le monument emblématique de la ville

La cathédrale Sainte-Croix est le monument le plus célèbre d’Orléans. C’est sa haute silhouette se détachant dans le ciel sur les bords de Loire à Orléans qui permet aisément de reconnaître la ville. La cathédrale d’Orléans est l’une des plus grandes cathédrales de France :

  • Longueur : 140 m (Amiens 145 m, Paris Notre-Dame 127 m)
  • Hauteur des tours : 88 m (Amiens T. nord 68,19 m, Paris N.-D. 69 m)
  • Hauteur flèche : 114 m (Amiens 112,7 m , Paris Notre-Dame 96 m)
  • Largeur extérieure transept : 65 m (Amiens 70 m , Paris N.-D. 48 m)
  • Hauteur nef sous voûtes : 32 m (Amiens 42,3 m, Paris N.D. 33 m)

La cathédrale d’Orléans a en outre été élevée au rang de basilique par le pape Pie IX le 26 janvier 1855.

2. Le lieu d’événements majeurs de l’histoire de France

La cathédrale d’Orléans dans ces versions mérovingienne, carolingienne et romane a vu se dérouler des événements majeurs de l’histoire de France :

  • Juillet 511 : concile d’Orléans, Clovis y entérine son l’alliance avec l’Église.
  • 6 juin 848 :  sacre de Charles le Chauve premier roi de Francie Occidentale.
  • 25 décembre 987 : sacre de Robert le Pieux (fils d’Hugues Capet).
  • 28 décembre 1022 : premier bûcher de la chrétienté médiévale.
  • 3 août 1108 : sacre de Louis VI le Gros.
  • Eté 1154 : Constance de Castille (fille d’Alphonse VII de Castille et de León) épouse Louis VII et est couronnée reine des Francs.

Des restes de la cathédrale romane, ainsi que des vestiges gallo-romains et mérovingiens probables vestiges des cathédrales antérieures, se trouve en sous-sol de l’édifice actuel (ne se visite pas sauf exception type journées du patrimoine).

3. Un édifice exceptionnel, unique, royal

L’actuelle cathédrale d’Orléans est un cas exceptionnel de construction en style gothique à l’époque moderne sa durée totale de construction ne l’est pas moins : plus d’un demi-millénaire.

En effet l’édifice gothique d’origine a été détruit par les huguenots durant les guerres de Religion et seules les chapelles du chevet et deux travées de la nef ont été épargnées.

Henri IV a voulu une reconstruction dans le style gothique d’origine. Fait exceptionnel, il posa en personne avec Marie de Médicis la première pierre de la reconstruction de l’édifice le 18 avril 1601. Ses descendants continuèrent ensuite à soutenir le projet. C’est finalement Charles X qui 228 ans plus tard inaugura l’édifice.

Du premier au dernier des Bourbons la reconstruction de la cathédrale d’Orléans est donc largement un projet royal d’où sa dénomination de cathédrale royale ou des Bourbons.

Le saviez-vous ? La cathédrale gothique d’origine avait elle un fort lien avec les Valois puisque le coeur de François II mort à Orléans en 1560 y avait été inhumé. Mais la relique fut détruite (brulée) par les protestants deux ans plus tard.

Photo d'un vitrail de la cathédrale d'Orléans représentant Henri IV constatant sa destruction - illustration de la visite guidée de la cathédrale, Orléans, Val de Loire, France.

Vitrail-tableau : Henri IV constatant la destruction de la cathédrale d’Orléans © Broaden horizons.

Photo rose du Roi Soleil de la cathédrale sainte-Croix pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans.

Photo de la rose du Roi-Soleil du transept sud récemment rénové. Les représentations de Louis XIV idéalisé sous forme d’Appolon sont nombreuses dans la cathédrale d’Orléans, mais les masques du roi au centre des roses des transepts nord et sud on la particularité, fait très exceptionnel (unicum), d’être à son image dans ce lieu sacré. © Broaden horizons.

4. Relations entre Louis XIV et la cathédrale d’Orléans

Parmi les rois Bourbons c’est Louis XIV qui a le plus significativement laissé ses marques sur la cathédrale Sainte-Croix.

Le thème d’Apollon image idéalisée du Roi dédiée à sa gloire est très
répandue dans la cathédrale : sur les panneaux extérieurs supérieurs des
portes latérales des transepts et à l’intérieur de l’édifice sur les vitraux, dans les bordures des grandes verrières et au revers des bronzes des transepts.

Mais c’est au centre des roses des transepts que l’empreinte du Grand Roi est la plus nette avec sa devise Nec Pluribus Impar et des masques solaires à son effigie à l’échelle fois deux.

L’emprise de Lebrun, premier peintre du Roi est également présente dans plusieurs pièces du mobilier de la cathédrale. 

 

5. Une étape majeure sur les chemins de Saint-Jacques

La cathédrale Sainte-Croix d’Orléans et une étape attestée dans le codex calixtinus (12e siècle) sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle par la via turonensis (de Tours). Le principal attrait de l’étape orléanaise étant des morceaux de la Vraie Croix qu’abrite toujours la cathédrale (deux petites échardes aujourd’hui contenus dans un reliquaire). Ces reliques sont plus particulièrement vénérées le 14 septembre de chaque année, jour anniversaire de la dédicace de la cathédrale (cérémonie de consécration où l’édifice dû être dédié à la Sainte-Croix).

Selon la légende hagiographique, c’est Hélène mère de l’Empereur Constantin qui aurait découvert la Vraie Croix en 327 et l’Empereur en personne qui aurait fait don de fragments de celle-ci à saint Euverte (quatrième évêque d’Orléans). Quoi qu’il en soit, le vocable Sainte-Croix d’Orléans est très ancien : avérée sur une monnaie de la seconde moitié du 7e siècle.

L’élévation de la cathédrale d’Orléans au rang de basilique constitue une reconnaissance de son importance comme église de pèlerinage.

Stjacquescompostelle

Les chemins de Compostel avec la via turonensis qui passe par Orléans Kimdime69 translation of the Deutsch: map of Mr Manfred Zentgraf, Volkach, Germany, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

6. Relations entre Jeanne d’Arc et la cathédrale d’Orléans

Jeanne d’Arc a assisté à une messe vespérale dans la cathédrale d’Orléans en 1429.

La canonisation de Jeanne d’Arc est largement une affaire Orléanaise initiée par Mgr Dupanloup évêque d’Orléans :

  • 1855 premier discours
  • 1869 lettre au pape Pie IX
  • 1874 constitution du dossier du procès de canonisation

C’est également Mgr Dupanloup  qui est à l’initiative des dix vitraux de la cathédrale qui décrivent l’épopée de la Pucelle.

Enfin, une chapelle de la cathédrale d’Orléans est dédiée à Jeanne d’Arc sainte patronne secondaire de la France.

 

Photo d'un vitrail représentant l'entrée de Jeanne d'Arc à d'Orléans pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans dans le Val de Loire, France.

Vitrail représentant l’entrée de Jeanne d’Arc à d’Orléans par Galland et Gibellin © Broaden horizons.

7. Rare ensemble de vitraux du 17e au 19e siècles

A défaut de pièce du Moyen Âge, l’ensemble de vitraux de la cathédrale d’Orléans permet d’appréhender l’évolution de l’art du vitrail du 17e au 19e siècle.

  • Verrières dépouillées du haut choeur, aux armes d’Henri IV et de Louis XIII illustrant la désaffection pour l’art du vitrail au 17e et 18e siècle.
  • Roses des transepts : très rare exemple de vitraux réalisés sous le règne de Louis XIV.
  • Deux vitraux-tableaux représentatifs de l’historiciste du 19e siècle.
  • Vitraux des chapelles du déambulatoire typiques de la production quasi industrielle du milieu du 19e siècle.
  • Exceptionnel ensemble d’influence Art-nouveau dédié à l’épopée de la Pucelle d’Orléans.

Le saviez-vous ? L’ensemble de vitraux dédié à Jeanne d’Arc de la cathédrale d’Orléans est surpassé en quantité par celui de l’église Sainte-Jeanne-d’Arc de Lunéville réalisé dans le style Art Nouveau de l’Ecole de Nancy.   

 

Photo d'un vitrail représentant l'entrée de Jeanne d'Arc à d'Orléans pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans dans le Val de Loire, France.

Vitraux du haut-choeur. Cohabitent les verrières dépouillées de la recontruction par Henri IV et Louis XIII avec celles très colorées du 19e siècle.  © Broaden horizons.

Contenu de votre visite guidée de la cathédrale d’Orléans

La visite guidée de la cathédrale d’Orléans est structurée en 3 axes.

1. Extérieur de la cathédrale d'Orléans

L’observation de la cathédrale nous permettra d’appréhender les différentes étapes de sa construction puis de sa longue reconstruction avec notamment :

Les parties préservées de l’édifice gothique d’origine

  • Le chevet largement influencé par celui de la cathédrale d’Amiens
  • Le portail dit de Monseigneur, le seul du moyen âge arrivé jusqu’à nous
Les façades des transepts oeuvres du 17e siècle
  • Comment Louis XIV y a laissé ses marques.
  • Le travail sur les roses du maître verrier Bernard Perrot concurrent malheureux de ce qui est deviendra la compagnie de Saint-Gobain.
Le massif occidental de la cathédrale oeuvre majeur du 18e siècle
  • Les sculptures de la façade dont certaines sont dues à des artistes célèbres du 18e siècle comme Jean-Antoine Houdon ou Augustin Pajou.
Les liens avec Notre-Dame de Paris
  • La façade
  • La flèche

2. Intérieur de la cathédrale d'Orléans

La visite guidée de la cathédrale d’Orléans peut-être pour l’intérieur divisée en plusieurs thèmes :

La structure interne de l’édifice 

L’orientation de l’édifice, son plan, l’utilité des différents éléments : 

  • Nartex
  • Nef
  • Doubles collatéraux
  • Chemin de croix
  • Transept
  • Déambulatoire
  • Les 9 chapelles rayonnantes etc.
Les différents styles gothiques de la cathédrale 
  • Gothique rayonnant, gothique flamboyant, néogothique.
  • Comment différencier ces trois styles. 
  • Comment les différencier des styles antérieurs : gothique primitif, gothique classique. 
Les  thématiques des chapelles
  • La légende hagiographique des débuts de la cathédrale
  • Certains aspects importants de l’histoire d’Orléans
  • François d’Assise, Thérèse de Lisieux
L’évocation de la cathédrale romane d’Orléans 
  • Histoire
  • Importance architecturale
  • Le roman dans l’Orléanais

3. Programme artistique intérieur

Les tableaux

Les peintures accrochées aux murs de la cathédrale qui comprennent des originaux ou des reproductions d’oeuvre de grands maîtres comme Raphaël, Pierre Paul RubensLaurent de la HireEustache Le Sueur, Léon Bonnat.   

 

Le mobilier, son utilité
  • Les oeuvres du XVIIe dessinées notamment par Lebrun ou Gabriel.
  • Les oeuvres néo-gothiques.
  • La maquette originelle de la façade occidentale.
  • La cathèdre, la chaire etc.
Les vitraux
  • 17e siècle
  • 18e siècle
  • 19e siècle
  • 20e siècle
Photo du sud-ouest de la cathédrale d'Orléans depuis la place de l'Etape pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans dans le Val de Loire, France.

Visite de la cathédrale d’Orléans : Les tours de la cathédrale vues depuis la place de l’étape. © Broaden horizons

Préparer votre visite guidée

Aspects pratiques : horaires, messes etc.

Calendrier des horaires des messes à Sainte-Croix (variable selon les périodes de l’année)

Vocabulaire utile pour la visite guidée

  • Hagiographique : concerne la vie d’un saint, ici les débuts de l’église.
  • Croix de consécration : ordinairement au nombre de douze.
  • Façade harmonique : c’est-à-dire symétrique.
  • Narthex : espace intermédiaire entre l’extérieur et la nef.
  • Doubles collatéraux : de chaque côté du vaisseau principal.
  • Chemin de croix : depuis le XIVe siècle à défaut de Jérusalem.
  • Déambulatoire : galerie de circulation autour du chœur.
  • Chapelles rayonnantes : accolées autour du déambulatoire.
  • Gothique rayonnant : de 1230 à 1380 environ.
  • Gothique flamboyant : ultime phase du gothique moyenâgeux.
  • Néo-gothique : la mode du gothique au XIXe siècle.
  • Cathèdre : siège de l’évêque en sa cathédrale.
  • Stalles : sièges réservés au clergé de chaque côté du  chœur.
  • Messe vespérale : du soir.
  • Clef de voûte annulaire : en forme d’anneau.
  • Concile de Trente (1542-1563) : organisé en réaction à la Réforme
  • Concile Vatican II (1963-1965) : régis le rapport de l’Eglise catholique au monde moderne.
  • Codex Calixtinus : manuscrit du 12e siècle, référence pour le chemin de Saint-Jaques. Orléans (comme Tours)  a le rare privilège d’y être mentionnée dans le livre V : le guide du pèlerin. 
Photo du choeur de la cathédrale d'Orléans pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans dans le Val de Loire, France.

Visite de la cathédrale d’Orléans : Le choeur reconstruit au 17e siècle en gothique flamboyant est bordé d’un déambulatoire avec 9 chapelles rayonnantes. Les stalles sont de l’architecte Gabriel, leurs médaillons ont été exécutés d’après des dessins de Lebrun. Au premier plan la cathèdre © Broaden horizons.

Autres visites guidées incluant une visite de la cathédrale d’Orléans

  1. Visite de la cathédrale d’Orléans et son environnement : elle se partage entre la cathédrale et l’ancien quartier canonial.
  2. Best of Orléans : une visite guidée qui se concentre sur les deux édifices emblématiques d’Orléans : L’hôtel Groslot et la cathédrale.
  3. Les visites Jeanne d’Arc 2h et Jeanne d’Arc 3h incluent un commentaire des 10 vitraux de la cathédrale d’Orléans relatant la vie de Jeanne d’Arc.
  4. Les visites Orléans découverte 1h30 et 3h incluent un passage dans la cathédrale.
  5. La visite Orléans sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle inclut une déambulation autour du choeur liturgique de la cathédrale. 

Avis client cathédrale d’Orléans

Bien plus qu’une visite, une passionnante découverte !!

Yves nous fit découvrir la Cathédrale Sainte Croix d’Orléans,toutes les étapes de sa construction par une ballade précédant l’entrée dans l’édifice. Pédagogue d’une rare culture, s’aidant de nombreuses cartes, photos et planches il tint notre attention en éveil, répondit sans cesse à nos demandes avec gentillesse. Grâce à lui une grande tranche de notre histoire de France s’anima et pour certains nous revinrent en mémoire.
Puis nous avons parcouru quelques unes des salles du Musée des Beaux Arts, et là encore, Yves nous fit voyager dans le temps et découvrir bien des merveilles.
Grâce à lui notre groupe garde de cette matinée un magnifique souvenir.
Nous le recommandons fortement.

Serge W. Loiret, France

Avis Tripadvisor septembre 2019

à savoir avant de réserver

Votre guide-conférencier

  • Guide-conférencier diplômé d'État.
  • Licence Développement & protection du patrimoine culturel, mention bien, Conservatoire des Arts & Métiers. 
  • 3e cycle (D.E.A.) Paris-Dauphine.

Point de rendez-vous

Devant l'hôtel Groslot, place de l'Étape. 

Accès : Tram B station Cathédrale.

Points d'attention

  • Visite privée signifie que votre groupe est privé, et non pas que la cathédrale est privatisée.
  • Météo : Les visites ont lieu quelle que soit la météo, équipez-vous en conséquence.
  • Le prix n’inclut aucun service complémentaire : pas de transport, nourriture, boissons etc.
  • Durée et contenu de la visite ne sont qu’indicatifs, ils peuvent être sujets à ajustements.
  • Visite de ville et monument :  Le seul édifice où nous entrons est la cathédrale.
  • Accès cathédrale : exceptionnellement elle peut-être interdite à la visite sans préavis (fermeture, cérémonie etc.).  Si tel était le cas, nous agirions au mieux en décalant (si possible) ou modifiant la visite.

Réserver une visite guidée de la cathédrale d’Orléans

Choisissez ci-dessous votre visite. Vous devrez ensuite : -> choisir la date et l'heure de votre visite -> et, après notre confirmation par mail -> payer en ligne. Au-delà de 6 personnes, contactez-nous. 

Tableau d'après Gérard : le roi Charles X qui inaugura la cathédrale d'Orléans le 8 mai 1829, 542 ans après le début des travaux, pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans dans le Val de Loire, France.

Charles X, dernier des Bourbons. Il inaugure la cathédrale d’Orléans le 8 mai 1829,  542 ans après le début des travaux. Photo tableau d’après Gérard, MET.