[EN]    [ES]

Visite guidée Orléans sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle

Orléans a le rare privilège d’être une étape attestée sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle dans le “livre du pèlerin” du Codex du Calixtinus (12e siècle). Le parcours de cette visite guidée d’Orléans inclut les deux églises de pèlerinage de la ville : la cathédrale basilique royale Sainte-Croix d’Orléans ainsi que la collégiale Saint-Aignan. La visite par un guide conférencier diplômé est aussi le prétexte à la découverte de plusieurs autres églises de la ville ainsi qu’à son riche patrimoine médiéval et Renaissance.    

Photo de la façade de la cathédrale Sainte-Croix pour illustrer la visite guidée de la cathédrale d'Orléans dans le Val de Loire, France.

Sacs à dos, batons de marche et balise  à la coquille sont des symboles du pelerinage actuel.

Visite guidée privée Orléans les chemins de Saint-Jacques : les points essentiels

  1. Visite guidée en français de trois heures environ 
  2. Longueur théorique du parcours :+/- 4,5 km
  3. Guide-conférencier diplômé du 3e cycle
  4. Flexibilité horaire tout au long de la journée
  5. Dès 89 € pour 1 à 2 personnes, 99 € pour 3 etc.
  6. Mini groupe limité à 6 personnes
  7. Visite réellement privée (créneau horaire pour vous seuls)

Aussi possible pour groupe plus important

Thématiques de visite

Patrimoine médiéval

Plan & disposition d’une cathédrale

Eglises d’Orléans

Patrimoine Renaissance

Le pèlerinage par la voie de Tours

Pourquoi une visite guidée Orléans sur les chemins de Saint-Jacques de Compostelle ?

Orléans étape primordiale sur les chemins de Saint-Jacques par le “grand chemin d’Espagne”

La ville d’Orléans est attestée comme étape sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle par la Via Turonensis (de Tours) – autrement dit le quatrième chemin, la voie principale dite “grand chemin d’Espagne” au livre V “le livre du pèlerin” du Codex Calixtinus (12e siècle).

La cathédrale Sainte-Croix d’Orléans

Le Codex Caxitinus aussi appelé Liber Sancti Jacobi cite nommément la cathédrale d’Orléans indiquant que le premier attrait de l’étape orléanaise était au Moyen Âge des morceaux de la Vraie Croix qu’abrite toujours la cathédrale (deux petites échardes aujourd’hui contenus dans un reliquaire).

Selon la légende hagiographique, c’est Hélène mère de l’Empereur Constantin qui aurait découvert la Vraie Croix en 327 et l’Empereur en personne qui aurait fait don de fragments de celle-ci à saint Euverte (quatrième évêque d’Orléans). Quoi qu’il en soit, le vocable Sainte-Croix d’Orléans est très ancien : avérée sur une monnaie de la seconde moitié du 7e siècle.

L’élévation de la cathédrale d’Orléans au rang de basilique par le pape Pie IX en 1855 constitue une reconnaissance de son importance comme église de pèlerinage.

Stjacquescompostelle

Les chemins de Compostel avec la via turonensis qui passe par Orléans Kimdime69 translation of the Deutsch: map of Mr Manfred Zentgraf, Volkach, Germany, CC BY-SA 3.0, via Wikimedia Commons

Saint-Euverte quatrième évêque d’Orléans est cité dans le Codex Calixtinus dans le livre du pèlerin.

C’est Euverte qui aurait fait construire au 4e siècle une nouvelle cathédrale en forme de croix à la place de la précédente.

Le Codex Calixtinus indique qu’il faut révérer le Calice de saint Euverte dans l’église (la cathédrale) Sainte-Croix.

Le samedi 13 septembre 2003 a eu lieu, à la cathédrale Sainte-Croix d’Orléans, la Translation solennelle des reliques de saint Euverte.

Pourquoi Orléans n’est pas inscrite au patrimoine mondial au titre des chemins de Saint-Jacques-de-Compostelle

C’est une question quelque peu polémique.

Sur les vingt lieux cités dans le Codex Calixtinus six sont exclus de la liste du patrimoine mondial, dont Orléans étape majeure on l’a vu, mais aussi Tours qui pourtant forme le synonyme de Via Turonensis pour qualifier le grand chemin d’Espagne.

Il semble que la demande adressée à l’UNESCO ait porté la volonté de privilégier un tracé par rapport à l’autre. Un sujet développé par Denise-Picard Méa dans http://lodel.irevues.inist.fr/.

Photo du Campo-Santo pour illustrer la visite guidée d'Orléans, Val de Loire, France.

Vitraux de la cathédrale d’Orléans. Saint Euverte, l’Empreur Constantin, Hélène la mère de l’Empreur et la Sainte-Croix. © Broaden horizons

Les autres églises de pèlerinage à Orléans

La collégiale Saint-Aignan

Aignan évêque d’Orléans fut l’un des successeurs d’Euverte son courage et sa persévérance sauva au printemps 451 la Ciutad Aurlieanis (Orléans) des Huns d’Attila donnant se faisant 25 ans de répit à l’Empire romain d’occident.

Un sanctuaire fut construit pour saint Aignan. Orléans étant le fief historique des Robertiens, ils étaient abbés laïc de Saint-Aignan comme les premiers capétiens après eux. Les rois de France devinrent ensuite chanoine de la collégiale.    

Le lieu fut aussi durant tout le Moyen Age et au-delà l’objet d’une grande dévotion pour les reliques de Saint-Aignan.

De nombreuses églises et localité de France prirent le nom du Saint d’Orléans. 

L’histoire de la collégiale Saint-Aignan est particulièrement mouvementée, elle fut détruite plusieurs fois dont deux par les Orléanais eux-mêmes. Il ne reste plus aujourd’hui de l’église gothique que la nef et le choeur.

L’église Saint-Paul et la chapelle Notre-Dame-des-Miracles

De cette église presque totalement reconstruite après les bombardements de la Seconde Guerre mondiale, seule la chapelle mariale est arrivée jusqu’à nous. Jeanne d’Arc qui logeait durant son séjour à Orléans à proximité immédiate de l’église (maison de Jeanne d’Arc) est réputée être venue prier plusieurs fois dans une version précédente du sanctuaire.

Photo du Campo-Santo pour illustrer la visite guidée d'Orléans, Val de Loire, France.

Sur la route de saint Jacques, tiges et coquilles du pellerin. © Broaden horizons

Parcours de visite

Le parcours indiqué est un parcours de base théorique, il peut être sujet à ajustements en fonction des aléas, des capacités de marche du groupe de la météo etc.

  • Départ : Place du Martroi
  • Place de Gaule
  • Royal Châtelet
  • Cathédrale
  • Quartier canonial
  • Quartier Latin
  • Arrivée : Cloître Saint-Aignan

 La fin de visite est légèrement excentrées à l’est d’Orléans. Prévoyez de marcher +/- 850 mètres  pour un retour cathédrale, +/- 650 mètres pour la place de Loire.  

    Photo du Campo-Santo pour illustrer la visite guidée d'Orléans, Val de Loire, France.

    Le Campo-Santo au nord de la cathédrale. © Broaden horizons

    Contenu de la visite guidée

    Les églises ponctuent ce parcours ou il est prévu de voir  :

    • Saint-Pierre-du-Martroi (normalement fermée)
    • Notre Dame-des-Miracles (normalement toujours ouverte)
    • Saint-Donatien (le plus souvent ouverte)
    • Cathédrale basilique royale Sainte-Croix d’Orléans (normalement ouverte)
    • Saint-Pierre-le-Puellier (désacralisée centre d’expo. ouverture variable)
    • Saint-Aignan (normalement fermée)

    Chaque fois que c’est possible, on fait un passage rapide dans ces églises. Il est prévu plus de temps pour la cathédrale d’Orléans.

    On évoque également des églises disparues :

    • Sainte-Catherine : vestiges minimalistes ;
    • Saint-Pierre Lantin ;
    • Saint-Michel ;

    et surtout l’église Saint-Samson qui est citée dans le Codex Calixtinus et qui abritait un couteau qui aurait servi à la Cène. La relique fut détruite au 16e siècle pendant les guerres de Religion, son écrin (l’église) au 19e siècle lors du percement de la rue Jeanne d’Arc.

    L’église Sainte-Euverte la dernière d’Orléans citée dans le Codex Calixinus, n’est normalement pas incluse dans le parcours car elle est sans grand intérêt, désaffectée toujours fermé et un peu excentré. Néanmoins elle se trouve à 600 mètres (+/- 8 minutes) du point d’arrivée du parcours et donc facilement accessible après la visite.

    Le parcours inclut également normalement un passage devant :

     

    • la maison de la coquille ;
    • la halte jacquaire dans le quartier canonial de la cathédrale ;
    • les vestiges de la chapelle Saint-Jacques (siège d’’une confrérie jacquaire à partir du XIVe).
    To illustrate an Orleans cathedral tour the photo shows the western facade of the edifice under the nice bleu sky of the Loire Valley in France.

    Cathédrale Saint-Croix une étape majeure sur le chemin de Saint-Jacques de Compostel. © Broaden horizons

    To illustrate an Orleans cathedral tour the photo shows the western facade of the edifice under the nice bleu sky of the Loire Valley in France.

    Vestige de la chapelle Saint-Jacques qui se trouvait dressée sur le chemin des pellerins © Broaden horizons

     La visite permet également la découverte de nombreux autres éléments du patrimoine orléanais :

    • Des vestiges de l’enceinte gallo-romaine et médiévale.
    • Du patrimoine médiéval : maison de la rue Saint-Eloi (la plus vielle d’Orléans), maison des Créneaux, Beffroi, etc.
    • La transition Moyen-Age Renaissance : hôtel des créneaux, Campo Santo, l’hôtel du Roi (résidence de Louis XI à Orléans).
    • La Renaissance : hôtel des Chevaliers du Guet, hôtel du coin Saint-Pierre, hôtel Groslot.  
    • Et aussi nombre de maisons à pan de bois de diverses époques.

    Enfin cette visite et aussi l’occasion d’évoquer l’Orléans médiéval : Le premier bûcher de la chrétienté sous Robert le Pieu, la rue Sainte-Catherine et le passage de la Loire par les pèlerins, les jacqueries du 13e siècle avec la révolte des pastoureaux et bien sûr, évidemment, Jeanne d’Arc.  

     

    To illustrate an Orleans cathedral tour the photo shows the western facade of the edifice under the nice bleu sky of the Loire Valley in France.

    Maisons à pan de bois du centre ancien d’Orléans. © Broaden horizons

    à savoir avant de réserver

    Votre guide-conférencier

    • Guide-conférencier diplômé d'État.
    • Licence Développement & protection du patrimoine culturel, mention bien, Conservatoire des Arts & Métiers. 
    • 3e cycle (D.E.A.) Paris-Dauphine.

    Point de rendez-vous

    Place du Martroi devant l’église Saint-Pierre-du-Martroi.

    Points d'attention

    • Visite privée signifie que votre groupe est privé, et non pas que la cathédrale est privatisée.
    • Météo : Les visites ont lieu quelle que soit la météo, équipez-vous en conséquence.
    • Le prix n’inclut aucun service complémentaire : pas de transport, nourriture, boissons etc.
    • Durée et contenu de la visitene sont qu’indicatifs, ils peuvent être sujets à ajustements.
    • La fin de visite est un peu excentrée à +/- 700 mètres à pied de l’hyper centre.
    • Visite de ville et monuments :  C’est une visite de ville. L’accès aux églises n’est pas garantie. Nous entrons dans les églises quand elles sont ouvertes et sous réserve que notre présence de dérange pas les fidèles. Ceci inclus la cathédrale.
    • Accès cathédrale : exceptionnellement elle peut-être interdite à la visite sans préavis (fermeture, cérémonie etc.).  Si tel était le cas, nous agirions au mieux en modifiant la visite.

    Réserver la visite guidée Orléans sur les chemins de Saint-Jacques

    Choisissez ci-dessous votre visite. Vous devrez ensuite : -> choisir la date et l'heure de votre visite -> et, après notre confirmation par mail -> payer en ligne. Au-delà de 6 personnes, contactez-nous. 

    Photo of sainte-croix cathedral to illustrate the Orléans cathedral tour.

    Tour Saint-Jacques à Paris inscrite au patrimoine de L’UNESCO au titre des chemins de Saint-Jacques de compostelle comme 70 autres lieux ou monument en France. Elle est souvent  considéré comme le point de départ du pellerinage par la voie de Tours bien qu’elle ne soit pas citée dans le Codex Calixtinus. © Broaden horizons

    Photo of sainte-croix cathedral to illustrate the Orléans cathedral tour.

    Une des tours de la cathédrale Santiago de Compostella en Gallice en Espagne. L’aboutissement ultime du pelerinage est la crypte abritant les reliques de saint Jacques à l’intérieur de la cathédrale.